1:1 Pierre, Apôtre de Jésus-Christ, aux étrangers qui êtes dispersés dans le pays du Pont, en Galatie, en Cappadoce, en Asie, et en Bithynie,
1:2 Élus selon la providence de Dieu le Père, en sanctification d’Esprit, à l’obéissance, et à l’aspersion du sang de Jésus-Christ, Grâce et paix vous soient multipliées:
1:3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui par sa grande miséricorde nous a régénérés en une espérance vive, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts:
1:4 Pour obtenir l’héritage incorruptible, qui ne se peut souiller, ni flétrir, conservé dans les cieux pour nous,
1:5 Qui sommes gardés par la puissance de Dieu, par la foi, afin que nous obtenions le salut, qui est prêt d’être révélé au dernier temps.
1:6 En quoi vous vous égayez, quoique vous soyez maintenant affligés pour un peu de temps par diverses tentations, vu que cela est convenable:
1:7 Afin que l’épreuve de votre foi, beaucoup plus précieuse que l’or, qui périt, et qui toutefois est éprouvé par le feu, vous tourne à louange, et à honneur, et à gloire, quand Jésus-Christ sera révélé:
1:8 Lequel, quoique vous ne l’ayez point vu, vous aimez: en qui, quoique maintenant vous ne le voyiez point, vous croyez, et vous vous égayez d’une joie ineffable et glorieuse:
1:9 Remportant la fin de votre foi, savoir le salut des âmes.
1:10 Duquel salut les Prophètes qui ont prophétisé de la grâce qui était réservée pour vous, se sont enquis, et l’ont diligemment recherché:
1:11 Recherchant soigneusement quand, et en quel temps l’Esprit prophétique de Christ qui était en eux, rendant par avance témoignage, déclarait les souffrances qui devaient arriver à Christ, et les gloires qui les devait suivre.
1:12 Et il leur fut révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour nous, qu’ils administraient ces choses, lesquelles ceux qui vous ont prêché l’Évangile, par le Saint Esprit envoyé du Ciel, vous ont maintenant annoncées, et dans lesquelles les Anges désirent de regarder jusqu’au fond.
1:13 Vous donc, ayant les reins de votre entendement ceints, et étant sobres, espérez parfaitement en la grâce qui vous est présentée, jusqu’à ce que Jésus-Christ soit révélé;
1:14 Comme des enfants obéissants, ne vous conformant point à vos convoitises d’autrefois, pendant votre ignorance.
1:15 Mais comme celui qui vous a appelés est saint, vous aussi pareillement soyez saints dans toute votre conversation:
1:16 Parce qu’il est écrit; Soyez saints, car je suis saint.
1:17 Et si vous invoquez pour Père celui qui sans avoir égard à l’apparence des personnes, juge selon l’oeuvre d’un chacun, conversez avec crainte durant le temps de votre séjour temporel:
1:18 Sachant que vous avez été rachetés de votre vaine conversation, qui vous avait été enseignée par vos pères, non point par des choses corruptibles, comme par argent, ou par or:
1:19 Mais par le précieux sang de Christ, comme de l’agneau sans macule et sans tache:
1:20 Déjà ordonné avant la fondation du monde, mais manifesté dans les derniers temps pour vous:
1:21 Qui par lui croyez en Dieu qui l’a ressuscité des morts, et qui lui a donné la gloire, afin que votre foi et votre espérance fussent en Dieu.
1:22 Ayant donc purifié vos âmes dans l’obéissance à la vérité par l’Esprit, afin que vous ayez une amitié fraternelle qui soit sans hypocrisie, aimez-vous l’un l’autre affectueusement d’un coeur pur.
1:23 Vu que vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, savoir par la parole de Dieu, vivante, et permanente à toujours.
1:24 Parce que toute chair est comme l’herbe, et toute la gloire de l’homme comme la fleur de l’herbe: l’herbe est séchée, et sa fleur est tombée;
1:25 Mais la parole du Seigneur demeure éternellement: et c’est cette parole qui vous a été évangélisée.
2:1 Vous étant donc dépouillés de toute malice, et de toute fraude, de dissimulations, d’envies, et de toutes médisances,
2:2 Désirez ardemment, comme des enfants nouvellement nés, le lait d’intelligence et sans fraude, afin que vous croissiez par lui.
2:3 Si toutefois vous avez goûté combien le Seigneur est bon.
2:4 Et vous approchant de lui, qui est la Pierre vive, rejetée des hommes, mais choisie de Dieu, et précieuse,
2:5 Vous aussi comme des pierres vives, êtes édifiés pour être une maison spirituelle, et une sainte Sacrificature, afin d’offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus-Christ.
2:6 C’est pourquoi il est dit dans l’Écriture; Voici, je mets en Sion la maîtresse pierre du coin, élue et précieuse; et celui qui croira en elle, ne sera point confus.
2:7 Elle est donc honneur à vous qui croyez: mais quant aux rebelles, il est dit; La pierre que les édifiants ont rejetée, est devenue la maîtresse pierre du coin, une pierre d’achoppement, et une pierre de trébuchement:
2:8 Lesquels s’heurtent contre la parole, et sont rebelles: à quoi aussi ils ont été destinés.
2:9 Mais vous êtes la génération élue, la Sacrificature royale, la nation sainte, le peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière:
2:10 Vous qui autrefois n’étiez point son peuple, mais qui maintenant êtes le peuple de Dieu: vous qui n’aviez point obtenu miséricorde, mais qui maintenant avez obtenu miséricorde.
2:11 Mes bien-aimés, je vous exhorte, que comme étrangers et voyageurs, vous vous absteniez des convoitises charnelles, qui font la guerre à l’âme:
2:12 Ayant une conversation honnête avec les Gentils, afin qu’au lieu qu’ils médisent de vous comme de malfaiteurs, ils glorifient Dieu au jour de la visitation, pour vos bonnes oeuvres qu’ils auront vues.
2:13 Rendez-vous donc sujets à tout ordre humain, pour l’amour de Dieu: soit au Roi, comme à celui qui est par-dessus les autres:
2:14 Soit aux Gouverneurs, comme à ceux qui sont envoyés par lui pour exercer vengeance sur les malfaiteurs, et à la louange de ceux qui font bien.
2:15 Car c’est là la volonté de Dieu, qu’en faisant bien, vous fermiez la bouche à l’ignorance des hommes fous.
2:16 Comme libres, et non pas comme ayant la liberté pour couverture de malice, mais comme serviteurs de Dieu.
2:17 Portez honneur à tous. Aimez la fraternité. Craignez Dieu. Honorez le Roi.
2:18 Serviteurs, soyez sujets en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et équitables, mais aussi aux fâcheux:
2:19 Car c’est une chose agréable, si quelqu’un à cause de la conscience qu’il a envers Dieu, endure des afflictions, souffrant injustement.
2:20 Autrement, quel honneur vous sera-ce, si recevant des soufflets pour avoir mal fait, vous le souffrez patiemment? mais si en faisant bien vous êtes pourtant affligés, et que vous le souffriez patiemment, voilà où Dieu prend plaisir.
2:21 Car aussi vous êtes appelés à cela: vu même que Christ a souffert pour nous, nous laissant un patron, afin que vous suiviez ses traces:
2:22 Lui qui n’a point commis de péché, et dans la bouche duquel il n’a point été trouvé de fraude.
2:23 Qui lorsqu’on lui disait des outrages, n’en rendait point, et quand on lui faisait du mal, n’usait point de menaces; mais il se remettait à celui qui juge justement.
2:24 Lequel même a porté nos péchés en son corps sur le bois: afin qu’étant morts au péché, nous vivions à la justice: et par la meurtrissure duquel même vous avez été guéris.
2:25 Car vous étiez comme des brebis errantes, mais maintenant vous êtes convertis au Pasteur et Évêque de vos âmes.
3:1 Pareillement, que les femmes soient sujettes à leurs maris, afin que même s’il y en a qui n’obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans la parole, par la conversation de leurs femmes:
3:2 Lorsqu’ils auront vu la pureté de votre conversation, accompagnée de crainte.
3:3 Et que leur ornement ne soit point celui de dehors, par l’entortillement de cheveux, ou parure d’or, ou magnificence d’habits:
3:4 Mais l’homme caché, c’est-à-dire, celui du coeur, qui consiste dans l’incorruptibilité d’un esprit doux et paisible, qui est de grand prix devant Dieu:
3:5 Car c’est ainsi que se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, et qui demeuraient sujettes à leurs maris:
3:6 Comme Sara, qui obéissait à Abraham, l’appelant son Seigneur; de laquelle vous êtes les filles en faisant bien, lors même que vous ne craignez rien de ce que vous pourriez avoir à craindre.
3:7 Vous maris pareillement, comportez-vous discrètement avec elles, comme avec un vaisseau plus fragile, c’est-à-dire, féminin, leur portant du respect, comme ceux qui êtes aussi avec elles héritiers de la grâce de vie: afin que vos prières ne soient point interrompues.
3:8 Enfin, soyez tous d’un consentement, et pleins de compassion l’un envers l’autre, vous entr’aimant fraternellement, miséricordieux, et doux.
3:9 Ne rendant point mal pour mal, ni outrage pour outrage; mais, au contraire, bénissant: sachant que vous êtes appelés à cela, afin que vous héritiez la bénédiction.
3:10 Car celui qui veut aimer sa vie, et voir ses jours bienheureux, qu’il garde sa langue de mal, et ses lèvres de prononcer aucune fraude:
3:11 Qu’il se détourne du mal, et qu’il fasse le bien: qu’il recherche la paix, et qu’il tâche de se la procurer.
3:12 Car les yeux du Seigneur sont sur les justes, et ses oreilles sont attentives à leurs prières: mais la face du Seigneur est contre ceux qui font les maux.
3:13 Or qui est-ce qui vous fera du mal, si vous suivez le bien?
3:14 Que si toutefois vous souffrez quelque chose pour la justice, vous êtes bienheureux; mais ne craignez point les maux dont ils veulent vous faire peur, et n’en soyez point troublés:
3:15 Mais sanctifiez le Seigneur dans vos coeurs, et soyez toujours prêts à répondre avec douceur et révérence à chacun qui vous demande raison de l’espérance qui est en vous.
3:16 Ayant une bonne conscience, afin que ceux qui blâment votre bonne conversation en Christ, soient confus, en ce qu’ils médisent de vous comme de malfaiteurs.
3:17 Car il vaut mieux que vous souffriez en faisant bien, si la volonté de Dieu est que vous souffriez, qu’en faisant mal.
3:18 Car aussi Christ a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour les injustes, afin de nous amener à Dieu; étant mort en la chair, mais vivifié par l’Esprit:
3:19 Par lequel aussi étant allé, il a prêché aux esprits qui sont dans la prison:
3:20 Et qui avaient été autrefois incrédules, quand la patience de Dieu les attendait une fois, durant les jours de Noé, tandis que l’Arche se préparait, dans laquelle un petit nombre, savoir huit personnes, furent sauvées par l’eau.
3:21 À quoi aussi maintenant répond à l’opposite la figure qui nous sauve, c’est-à-dire, le Baptême; non point celui par lequel les ordures de la chair sont nettoyées, mais l’attestation d’une bonne conscience devant Dieu, par la résurrection de Jésus-Christ:
3:22 Qui est à la droite de Dieu, étant allé au Ciel: et auquel sont assujettis les Anges, et les dominations, et les puissances.
4:1 Puis donc que Christ a souffert pour nous en la chair, vous aussi soyez armés de cette même pensée, que celui qui a souffert en la chair, a désisté du péché:
4:2 Afin que durant le temps qui reste en la chair, vous ne viviez plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu.
4:3 Car il nous doit suffire d’avoir accompli la volonté des Gentils, durant le temps de notre vie passée, quand nous conversions dans les insolences, dans les convoitises, dans les ivrogneries, dans les gourmandises, dans les beuveries, et dans des idolâtries abominables:
4:4 Ce que ces Gentils trouvant fort étrange, ils vous blâment de ce que vous ne courez pas avec eux dans un même abandonnement de dissolution.
4:5 Mais ils rendront compte à celui qui est prêt à juger les vivants et les morts.
4:6 Car c’est aussi pour cela qu’il a été évangélisé aux morts, afin qu’ils fussent jugés selon les hommes en la chair, et qu’ils vécussent selon Dieu dans l’esprit.
4:7 Or la fin de toutes choses est proche: soyez donc sobres, et vigilants à prier.
4:8 Mais surtout, ayez entre vous une ardente charité: car la charité couvrira une multitude de péchés.
4:9 Soyez hospitaliers les uns envers les autres, sans murmures.
4:10 Que chacun selon le don qu’il a reçu, l’emploie pour le service des autres, comme bons dispensateurs de la différente grâce de Dieu.
4:11 Si quelqu’un parle, qu’il parle comme annonçant les paroles de Dieu: si quelqu’un administre, qu’il administre comme par la puissance que Dieu lui en a fournie: afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, auquel appartient la gloire et la force aux siècles des siècles, Amen.
4:12 Mes bien-aimés, ne trouvez point étrange quand vous êtes comme dans une fournaise pour votre épreuve, comme s’il vous arrivait quelque chose d’étrange.
4:13 Mais en ce que vous participez aux souffrances de Christ, réjouissez vous: afin qu’aussi à la révélation de sa gloire, vous vous réjouissiez avec allégresse.
4:14 Si on vous dit des injures pour le Nom de Christ, vous êtes bienheureux; car l’Esprit de gloire et de Dieu repose sur vous, lequel quant à eux est blasphémé, mais quant à vous il est glorifié.
4:15 Et de fait, que nul de vous ne souffre comme meurtrier, ou larron, ou malfaiteur, ou curieux des affaires d’autrui.
4:16 Mais si quelqu’un souffre comme Chrétien, qu’il n’en ait point de honte, mais qu’il glorifie Dieu en cela.
4:17 Car il est temps que le jugement commence par la maison de Dieu: or s’il commence premièrement par nous, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent point à l’Évangile de Dieu?
4:18 Et si le juste est difficilement sauvé, où comparaîtra le méchant et le pécheur?
4:19 Que ceux-là donc aussi qui souffrent par la volonté de Dieu, lui recommandent leurs âmes, comme au fidèle Créateur, en faisant bien.
5:1 Je prie les Anciens qui sont parmi vous, moi qui suis Ancien avec eux, et témoin des souffrances de Christ, et participant de la gloire qui doit être révélée, et leur dis:
5:2 Paissez le Troupeau de Christ qui vous est commis, en prenant garde sur lui, non point par contrainte, mais volontairement: non point pour gain déshonnête, mais d’un prompt courage:
5:3 Et non point comme ayant domination sur les héritages du Seigneur, mais en telle manière que vous soyez pour modèle au Troupeau.
5:4 Et quand le souverain Pasteur apparaîtra, vous recevrez la couronne incorruptible de gloire.
5:5 Pareillement, vous jeunes gens, assujettissez-vous aux anciens, et ayant tous de la soumission l’un pour l’autre, soyez parés par-dedans d’humilité: parce que Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles.
5:6 Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève quand il en sera temps:
5:7 Déchargeant tout votre souci sur lui: car il a soin de vous.
5:8 Soyez sobres, et veillez: car le diable, votre adversaire, tourne autour de vous comme un lion rugissant, cherchant qui il pourra dévorer.
5:9 Résistez lui donc en demeurant fermes dans la foi, sachant que les mêmes souffrances s’accomplissent en la compagnie de vos frères, qui est dans le monde.
5:10 Or le Dieu de toute grâce, qui nous a appelés à sa gloire éternelle en Jésus-Christ, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous rende accomplis, vous affermisse, vous fortifie, et vous établisse.
5:11 À lui soit gloire et force, aux siècles des siècles, Amen.
5:12 Je vous ai écrit brièvement par Silvain notre frère, que je crois vous être fidèle, vous déclarant et vous protestant que c’est la vraie grâce de Dieu, celle en laquelle vous êtes.
5:13 L’Église qui est à Babylone, élue avec vous, et Marc mon fils, vous saluent.
5:14 Saluez-vous l’un l’autre par un baiser de charité. La paix soit à vous tous, qui êtes en Jésus-Christ, Amen.